Dentifrice crémeux fait maison (DIY)

Dentifrice crémeux fait maison (DIY)

De nombreuses recettes sont disponibles sur le web. J’en ai essayé quelques unes avec plus ou moins de succès. Celle que je présente ici est la variante d’une d’entre-elles et toutes les améliorations apportées au fil des deux ans d’utilisation. Une fois en possession de tous les produits, ça prend 10 minutes tous les mois …

Ma dentiste a remarqué elle-même que j’avais changé de dentifrice … et semble satisfaite que mes gencives ne saignent plus (alors que j’utilisais des marques spécifiques comme du Senso*** et puis du Parondon*** ) et que le tartre s’installe moins. C’est donc qu’il est efficace.

Matériel : un petit bocal en verre de type échantillon de confiture. Un bocal un peu plus grand (type « câpres ») pour la base de savon et une petite bouteille pour l’alcoolat de menthe.  Des ustensiles non métalliques : cuillères de dosage en plastique (ou en bois), un bâton mélangeur (ex: une baguette chinoise), une petite maryse en silicone (spatule) … Le tout bien propre et/ou désinfecté.

Ingrédients

  • Huile de coco
  • Carbonate de Calcium (a.k.a. : blanc de Meudon;  blanc d’Espagne)
  • Sel iodé
  • Bicarbonate de soude (alimentaire) éventuel
  • Huile essentielle (HE) de menthe poivrée
  • HE de citron
  • Extrait de pépins de pamplemousse
  • Pour préparer la base de savon : savon de Marseille en paillettes
  • Pour préparer l’alcoolat optionnel : feuilles de menthe séchées et alcool (ex: vodka bon marché)

Préparation du dentifrice

Dans un verre à eau, rendre liquide et translucide 2 cac d’huile de coco (se fige sous 25°C ambiant) par exemple au micro-ondes (30 sec suffisent largement).  Incorporer 2 cac de savon crémeux (voir ci-dessous), 4 gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse, 1 cac de sel marin, 8 à 10 gouttes HE de Menthe poivrée et 4 à 5 gouttes d’HE de citron. Bien mélanger de manière homogène avant de poursuivre !

Incorporer ensuite env. 2 cas de carbonate de calcium sans plus utiliser d’ustensile en métal ! Noter que la consistance reste fluide car le mélange doit encore se figer en refroidissant (il sera encore possible d’ajouter de la poudre après, pas d’en retirer). Attention aux températures ambiantes. En été (températures sup. à 25°C) il faudra incorporer plus de poudre pour garder une consistance correcte.

Éventuellement, pour que l’arôme « mentholé » soit plus fort, ajouter 1 à 2 cac d’alcoolat de menthe (voir ci-dessous) et rectifier la consistance avec la poudre. Certains ajoutent aussi de la cannelle en poudre …

Ponctuellement (1 à 2 fois par an) et avec l’aval de votre dentiste, ajouter 1 cac de bicarbonate de soude. Attention c’est assez abrasif et son usage fréquent peut ruiner votre émail dentaire.

Voilà, il reste à transvaser le mélange dans un petit pot préalablement nettoyé et désinfecté, et le laisser refroidir. Cette quantité se consomme en 4 à 5 semaines et se conserve env. 6 à 8 semaines … si on oublie de l’utiliser.

 

 

Réaliser la base de savon crémeux (env. une fois par an) 

Dans un bocal en verre : env. 10 gr de savon de Marseille en paillettes et 100 ml d’eau bouillante. Bien diluer et remuer régulièrement pendant que le mélange refroidit. A conserver (fermé) au frais.

Réaliser l’alcoolat de menthe (env. une fois par an) 

Dans un bocal en verre (env. 15 cl), remplir de feuilles de menthe verte séchées (du jardin ?) et couvrir d’alcool alimentaire (vodka par exemple). Fermer et laisser reposer 5 à 6 semaines à l’abri de la lumière vive en remuant régulièrement. Ensuite filtrer et conserver dans une petite bouteille en verre foncé et/ou à l’abris de la lumière. Noter que l’alcool s’évapore 😉

Attention : l’usage des huiles essentielles est contre-indiqué pour certaines personnes et notamment pour les jeunes enfants. Documentez-vous !

Les choix

Abrasif : le carbonate de calcium, pour son usage quotidien sans risque pour l’émail. Le bicarbonate de soude, en très petite quantité, est optionnel.

Les antibactériens : HE de menthe poivrée, pour l’arôme ; HE de citron, pour son effet blanchissant ; huile de coco, pour l’apport “structurel”.

Le détergent/dégraissant : du savon de Marseille. apporte de la structure au mélange et un léger effet “moussant” au dentifrice.

Pour les gencives : le sel marin aide à renforcer les gencives mais aiderait aussi à “reminéraliser” l’émail.

Pour l’arôme : le macérat de menthe permet un arôme mentholé durable sans exagérer la quantité d’HE.

Pour la conservation : extrait de pépin de pamplemousse est un antioxydant; Il n’ajoute pas de parfum mais est très efficace pour empêcher les huiles de rancir.

Print Friendly, PDF & Email